Rate this post

Dans le but de réduire la pollution atmosphérique, les constructeurs de voitures ont apporté des mesures innovantes dans le secteur automobile. La production des voitures électriques, pour pallier aux multiples problèmes de pollutions planétaires. Ainsi la France se lance dans cette course, en débloquant en 2018, une somme de 700 millions d’euros. Une somme qu’elle investir dans la filière de production de batterie pour voiture électrique. Mais quel avenir pour ces voitures en France ?

Prévisions en énergie électrique

D’ici 2040 les voitures à essence et diésel ne seront plus mises en circulation. Car elles ne seront plus commercialisées, et se feront remplacées par celles à zéro émission, en 2025 pour certains pays. Mais en 2040 au plus tard pour la France et d’autres pays de l’hexagone, avait déclaré Nicolas Hulot, le Ministre de la transition écologique et solidaire, en juillet 2017 au cours du lancement du Plan Climat de la France. Ainsi les voitures électriques prendront la place de celles à essence et diésel. Mais la question est de savoir, si le réseau électrique serait capable de répondre, aux diverses demandes de consommation ? Tout comme la consommation en carburant varie d’une voiture à une autre, ainsi la consommation électrique variera d’un véhicule à un autre, de l’usage et de la vitesse. Ainsi une voiture électrique consommera en moyenne, pour 100km 13 à 20 KWh. Ce qui fait environ 0,17 KWh/ km. Selon les enquêtes, en 2016 une voiture particulière parcourt en moyenne 13274 km, ce qui signifie qu’une voiture électrique consommerait 2257 KWh. Ainsi la consommation réduirait de 20%.

L’avenir de la voiture électrique d’ici 2040

Selon les études effectuées par l’INSSEE, en 2016 il y a eu 32,2 millions de voitures en circulation. Il faut noter que déjà, 20000 voitures électriques sont vendues chaque année en France. Ce qui explique chaque année, les ventes des voitures électriques connaitront un fort taux d’accroissement. La consommation en électricité, serait donc de 1800 KWh par an et par voiture. Mais il faut dire que le vrai problème se situe dans la recharge. Si vous devez voyager avec votre voiture sur une longue distance, il faudra la recharger. Pour un parcours de 400 km, il faut recharger votre voiture pendant au moins 45 minutes. C’est vrai des points de recharges seront implantés un peu partout, mais suffiraient ils pour alimenter, toutes les voitures d’une zone donnée ? Cette modernisation automobile est plus réservée, aux trajets courts. Notamment ceux qui font moins de 80 km par jour, seront ravi de ces voitures. Ces voitures ont un avenir prometteur, mais la question sur l’alimentation énergétique, demeure posée.